Fenwal : les licenciements reportés à l’été 2015

Vendredi 28 novembre 2014, par lohann // Fenwal

La direction de Fenwal a décidé de reporter à l’été 2015 l’envoi des lettres de licenciements aux 338 salariés de l’usine de Lacs dans l’Indre. Une annonce qui n’entame pas la détermination du collectif des salariés qui réclame le maintien de tous les emplois.

Des licenciements reportés à juillet 2015

Le président de Fenwal France, Thomas Graf, a annoncé jeudi au comité d’entreprise de l’usine de Lacs que "tout en poursuivant la procédure de consultation, la direction prenait l’engagement de repousser l’envoi de toute lettre de licenciement pour motif économique après le 30 juin 2015". Les salariés qui auraient retrouvé entre temps un emploi ou qui quitteraient d’ici là l’entreprise par le biais de départs volontaires bénéficieront des dispositions du plan qui sera élaboré. La direction de Fenwal France a également annoncé "mener activement des recherches d’activités nouvelles" pour le site de l’Indre.

Les salariés toujours mobilisés

Pour le collectif pour le maintien de l’emploi Fenwal - Fresenius La Châtre , qui dit regrouper 95% des salariés, le report de l’envoi des lettres de licenciement et la démarche annoncée par la direction de recherche d’activités alternatives "prouve que rien n’avait été envisagé pour le site" jusque là.". Le collectif, qui a reçu le soutien du ministre des Finances Michel Sapin et des élus locaux, réclame qu’une solution alternative soit trouvée permettant le maintien de tous les emplois.

Salariés et élus locaux estiment avoir été "bernés" par les dirigeants du groupe allemand Fresenius, qui a annoncé le 16 octobre l’arrêt de la production de poches à sang, principale activité du site , deux ans après son rachat. "Ce sont des multirécidivistes, des financiers qui achètent ou rachètent un concurrent pour le tuer", dit le vice-président du conseil général de l’Indre Serge Descout (UMP).

Malgré ce sursis annoncé par la direction, les salariés maintiennent leur mobilisation ce week end sur le marché de Noël franco-allemand d’Argenton-sur-Creuse ou encore à la patinoire de Châteauroux à l’occasion de son inauguration.

Fresenius emploie 32.000 personnes dans le monde et réalise 5 milliards d’euros de chiffre d’affaires annuel. En France, Fresenius possède deux autres usines à Brézins (Isère) et Louviers (Eure)

Le 28 Novembre 2014 - France 3 Centre

Répondre à cet article