L’usine Nobelclad de Rivesaltes occupée par les salariés

Mercredi 19 novembre 2014, par lohann // Nobelclad

Le spécialiste du soudage par explosif en France est menacé de délocalisation. Le groupe américain qui a racheté l’usine envisage de transférer 70% de l’activité en Allemagne. L’usine de Rivesaltes devrait se séparer de la moitié de son personnel.

C’est un fleuron de l’industrie Roussillonnaise qui risque de disparaitre. Nobelclab, dernier descendant de la dynamitrie de Paulilles est dans la tourmente. L’usine spécialisée dans la soude de tôles à l’explosif est aujourd’hui implantée dans la zone industrielle de Rivesaltes. Elle a été rachetée par un groupe américain. L’entreprise ici emploie une soixantaine de salariés. Il y a 10 jours , ils ont appris qu’une grosse partie, de leur activité sera transférée en Allemagne. Un plan de sauvegarde de l’emploi est déjà engagé. 31 postes vont être supprimés, dont 26 licenciements secs. En signe de protestation, ils ont occupé les locaux ce mercredi, en stoppant les machines. Tous les salariés accusent le coup.

"Dégoutée, je suis dégoutée". Pour Valérie, au service commercial depuis 16 ans, Nobelclad est une vraie famille. Elle ne sait pas du tout comment elle va rebondir.

Franck , soudeur dit avoir reçu un vrai "coup de poignard dans le dos". Surtout qu’il n’y a pas d’industrie dans le département. Soit il quitte la région, avec une maison à crédit ici, et une famille à nourrir, soit il se recycle.

Tous ont appris la nouvelle en début de mois. Un plan de sauvegarde de l’emploi est d’ores et déjà enclenché. 31 postes vont être supprimés, dont 26 seront des licenciement secs.

D’après les syndicats, la liste précise des personnes licenciées sera dévoilée en janvier prochain. Les premiers virés le seront dès le mois de mars. FO et CFTC ont organisé une première mobilisation unanime ce mercredi. Tous les salariés ont stoppé les machines. Ce jeudi les syndicats vont demander à la direction de s’assoir autour d’une même table pour négocier. Ils comptent aussi interpeller tous les élus. Nobelclab est une entreprise qui marche bien, elle fait des millions de bénéfices par an. Et c’est la seule en France spécialisée dans le travail des métaux par explosif. Ce savoir faire est même unique en Europe.

Enfin dernière bataille des syndicats sera d’obtenir un maximum d’indemnités pour tous ceux qu’on va remercier. L’entreprise a une grosse trésorerie. Si elle délocalise 70% de son activité en Allemagne, c’est tout simplement pour moins payer d’impôts.

Le 19 Novembre 2014 - France Bleu

Répondre à cet article