Quétigny (Côte-d’Or) : grève chez Sanofi

Mardi 4 novembre 2014, par lohann // Sanofi

Les salariés de Sanofi craignent que la reprise de leur usine par le Groupe Delpharm s’accompagne d’une réduction du nombre de salariés sur le site de Quétigny.

Une centaine de salariés de Sanofi sont rassemblés depuis ce matin devant l’entrée des laboratoires, sur le site de Quetigny. Ce piquet de grève est constitué surtout de salariés des services production. La grève devrait se prolonger mercredi, et peut-être aussi jeudi.
Par ce mouvement, les salariés de SANOFI veulent faire entendre leur voix. Ils craignent que la reprise de leur usine par le groupe Delpharm ne s’accompagne d’un plan sévère de diminution du personnel . Début septembre en effet, ils ont appris que Sanofi, via sa filiale SWI, vendait à Delpharm, un façonnier spécialisé de l’industrie pharmaceutique, son site de fabrication de médicaments de Quetigny.

Dans un communiqué diffusé dès lundi 8 octobre 2013, SANOFI évoquait un programme d’investissements significatifs, s’engageant à confier des commandes à Delpharm pendant une durée minimale de 7 ans. Le projet prévoit également la reprise par le repreneur des contrats de travail de l’ensemble des 350 salariés du site. Mais ces informations n’ont pas suffit à tranquilliser les salariés sur l’avenir de leurs emplois.

Le 4 Novembre 2014 - France 3 Bourgogne

Répondre à cet article