La Couronne : les 96 salariés de la SOPAN licenciés

Jeudi 23 janvier 2014, par lohann // SOPAN-SAJIC

Hier, les 96 salariés de la SOPAN-SAJIC, l’imprimerie de La Couronne dirigée par Jean-François Vieira, ont reçu leur lettre de licenciement.

Dans quelques semaines, ce sera, pour eux, la fin de l’aventure. Et le 29 janvier, mercredi prochain, le tribunal de commerces de Bordeaux tirera un trait sur cet ancien fleuron de l’économie charentaise qui employait encore plus de 150 salariés il y a 4 ans.

Pour sauver des emplois, il ne reste plus qu’un espoir. Celui d’une SCOP créée par une cinquantaines de salariés de la SOPAN, prêts à investir leur prime de licenciement dans la reprise de leur outil de travail.

Les 46 autres, qui préfèrent ne pas se lancer dans cette aventure, seront accompagnés par une cellule de reclassement pour tenter de retrouver un emploi.

Pour faire naître la SCOP, il reste à concrétiser une négociation financière avec les crédits-bailleurs de l’entreprise. Leur réponse devrait intervenir lundi.

Le projet de reprise de la SOPAN par un pool d’investisseurs et d’éditeurs macédoniens est quant à lui mort-né.

"En fait, ils comptaient transférer le fond de commerce en Macédoine pour des raisons de compétitivité, ce qui n’était satisfaisant pour personne", indique Jean-François Vieira, qui s’apprête à quitter la barre de son navire.

Le 23 Janvier 2014 - Charente Libre

Répondre à cet article

1 Message

  • Prévisible ...

    Collaborateur commercial éphémère (2 mois) fin 2009,je ne suis pas surpris de la fin économique de cette entreprise.
    La stratégie était établie sur du très court terme,sans recherche d’axe prioritaire de développement.
    Confusion,latence ,segmentation des activités ...
    Hélas.

    repondre message