Grève à la SNCM : paroles de salariés

Mardi 7 janvier 2014, par lohann // SNCM

Ils sont 700 en Corse et souvent, leurs organisations syndicales parlent à leur place. Ils, ce sont les salariés de la SNCM. Comment vivent-ils ce nouveau conflit social ? Quelles sont leurs craintes ? Leurs espoirs ? Parole aux salariés, en toute liberté.

Ils s’appellent Marc-Antoine, Dumè, Raphaël ou Alexia... Salariés de la SNCM, CDD, syndiqués ou non, au septième jour d’une énième grève, ils disent leurs inquiétudes, leur usure aussi.

"Me dire que je vais aller pointer au chômage, c’est surtout ça qui me fait très, très peur"

Beaucoup disent rester déterminés, mais ils sont de plus en plus nombreux à ne plus taire leurs craintes, comme Alexia. Après treize ans dans la compagnie, elle a mis un mot sur sa crainte. "Me dire que je vais aller pointer au chômage, rechercher un travail en Corse, alors que l’on sait qu’il y a un taux de chômage plus important qu’ailleurs, c’est surtout ça qui me fait très, très peur" témoigne-t-elle.

"Les gens qui nous invectivent, doivent se mettre à notre place"

Une peur partagée par des centaines de familles de salariés de la compagnie. Des employés parfois blessés par le regard de l’opinion corse : c’est le cas de Marc-Antoine, entré à la SNCM il y a seize ans. "Les gens qui nous invectivent, doivent d’abord se mettre à notre place. Imaginez que demain eux-mêmes, ils risquent de perdre leurs emplois. A partir de là je pense qu’il nous comprendrons" justifie-t-il.

Le 7 Janvier 2014 - France 3 Corse

Répondre à cet article