Lear à Guipry. Les 44 salariés attendent leur lettre de licenciement

Mercredi 11 décembre 2013, par lohann // Lear

La production s’est définitivement arrêtée, vendredi dernier, à l’usine Lear, le sous-traitant automobile.

Plus aucun siège automobile ne sortira donc de ses murs. « La production des sièges de la C3 se fait désormais en République tchèque », affirme le délégué CGT, Yves Hamon.

Les 44 salariés, toujours payés pour le moment, attendent chez eux leur lettre de licenciement. « Des reclassements ont été proposés pour des postes en France et à l’étranger mais tout le monde a refusé », poursuit le syndicaliste.

À Guipry, les rumeurs d’une fermeture couraient depuis plusieurs semaines.

Le 11 Décembre 2013 - Ouest France

Répondre à cet article