Les salariés de Goodyear Amiens se mobilisent à nouveau pour garder les 1173 emplois

Mercredi 4 décembre 2013, par lohann // Goodyear

Communiqué de la CGT Goodyear Amiens Nord

Comme vous le savez nous voulons donner une nouvelle dimension à notre combat, le dernier rendez vous des Goodyear, le 27 novembre a été l’occasion de se rappeler que nous pouvons encore nous mobiliser en masse pour exiger une autre solution que celle que la direction veut nous imposer.

Nous avons tous ensemble décidé de nous réunir le 5 décembre autour de cette envie de continuer la lutte contre un projet illégale et inhumain, nous serons donc très nombreuses et nombreux à dire NON à la fermeture de notre usine.

La CGT Goodyear a donc voulu faire du 5 décembre 2013 une journée de tous ceux qui se battent comme nous contre les délocalisations et autres projets de fermetures qui ne portent que le nom de dividendes, nous avons donc lancé un appel et à ce jour plusieurs syndicats CGT ont répondu favorablement, Ricoh, Peugeot, Faurecia, Wirlpool, Firestone, Siège de France, Sevelnord.

Nous voulons démontrer que la convergence est possible, que nous pouvons nous Unir autour d’une même lutte et pour un même combat, il y aura aussi des délégations de Goodyear Montluçon et Riom...

Nous vous donnons rendez-vous dès 11 h le 05 décembre 2013 au dépôt Goodyear où, nous le rappelons, nous sommes en blocage depuis 19 jours, ce dépôt est à nous, les pneus qui sont stockés dedans appartiennent aux salariés d’Amiens Nord, faut il aussi rappeler que l’usine appartient aux salaries qui depuis des années ont tout donné pour que ce site soit le plus performant possible, si aujourd’hui notre usine est dans cet état à qui la faute ?

Nous savons bien que la direction n’a qu’un seul objectif, nous envoyer toutes et tous au chômage pour ensuite continuer a délocaliser vers d’autres sites, car la casse ne fait que démarrer Goodyear a une stratégie, il veut délocaliser toutes les productions dans les pays dit à bas coûts, nous devons non seulement dénoncer cette politique honteuse mais aussi nous y opposer comme nous le faisons depuis bientôt 7 années !

Répondre à cet article