Appel des salariés de ZF-Mécacentre et de leurs organisations syndicales

Samedi 30 janvier 2010, par cclpv // ZF Mecacentre

Nous sommes en grève pour empêcher les 55 licenciements que la Direction de notre groupe veut faire. Parce que nous savons que derrière les 55 licenciements, il y a la fermeture de notre usine qui est programmée.

Nous savons et vous le savez aussi que pour lutter contre les licenciements, nous ne pouvons pas rester isolés.

Dans notre département nombreux sont les salariés confrontées aux mêmes problèmes que nous. La liste est longue : Mavilor, Pinguely, Siemens, Ackers, Sullair, Béru. Et encore, il ne s’agit que des plus grosses boîtes.

Ailleurs, ce sont les plans de licenciements à la sauvette. « Tous les mois, licencier quelqu’un. » C’est la devise des patrons. Ce sont les « licenciements à l’amiable » ou la recherche de la faute lourde. Proposer des « avenants aux contrats de travail » qui réduisent les salaires, sinon, c’est la porte. Ne pas remplacer un salarié qui part à la retraite et regarder où il est possible de faire travailler des salariés pour moins cher. Et pour ceux qui reste, c’est augmenter la pression, l’autoritarisme des patrons, faire travailler les salariés toujours plus pour toujours moins.

L’heure n’est pas à la division, chacun dans son coin. Il ne s’agit plus de se défendre boîte par boîte. Il s’agit de se défendre tous ensemble.

Nous proposons de créer un Comité de Résistance Ouvrière dont le but sera de rassembler tous les salariés en lutte contre le patronat, contre les licenciements.

Ce CRO prendra toute initiative pour unifier le combat des salariés.

Nous vous proposons donc de :

1. Discuter du présent appel, de l’amender, de le faire circuler.
2. De participer à la journée du 2 février, à 10 heures 30, au siège du MEDEF et de l’UIMM-Loire,
3. De se retrouver après cette manifestation l’après-midi pour organiser ce Comité.

« Les grands ne sont grands que parce que nous sommes à genoux, debout, camarades, debout ! »

vendredi 23 janvier 2010

Répondre à cet article

1 Message

  • bonjours mécacentre .
    A ce jour je travail pour zf lemfoerder metal france (florange). Depuis peux 58 licenciement ont eu lieu ( sous forme de PDV, plan de départ volontaire ) reste plus que 200 personnes.Je pense que la statégie de zf est claire maintenant fermer le site florange . D’aprés un contact les dirigeants de mécacentre auraient pris contact avec zf lemforder métal france afin de mettre un PDV similaire en place suite a leur échec.
    salutations

    repondre message